7 raisons de faire appel à un correcteur professionnel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Bonjour à toutes et à tous !

Une fois qu’on a mis le point final à un travail d’écriture, on ne pense généralement qu’à une seule chose : sa publication. Assez fier ou plutôt nerveux, dans tous les cas on en veut un retour. Il faut qu’il soit lu, c’est sa raison d’être, c’est dans ce but qu’on lui a consacré tout ce temps et toute notre énergie. Mais, si l’auteur est prêt à faire le grand saut, est-ce pour autant le cas de son texte ?

C’est un roman ou bien un projet d’entreprise. Vous n’aviez aucun délai ni aucune contrainte, ou, au contraire, des impératifs à respecter. Dans tous les cas, il vaut mieux vous assurer que le texte est à la hauteur de ses promesses. Par quel moyen ? Une relecture-correction professionnelle, bien sûr !

Vous n’êtes pas convaincu que ce soit nécessaire ? Voici sept raisons de faire appel à un correcteur professionnel.

1. Il connaît les règles de grammaire

Une première raison des plus basiques, certes, mais qui a son importance. Le correcteur connaît les subtilités de la langue écrite, celles qui ont le pouvoir de changer le sens d’une phrase pour qui les connaît également, et qui méritent donc d’être corriger. La connaissance et la maîtrise de ces règles est capitale pour que le message de l’auteur ne soit pas déformé et pour que le lecteur puisse en apprécier la teneur.

2. Il connaît les règles typographiques

Une autre raison peut-être évidente, mais pas moins essentielle. La typographie concerne la présentation du texte dans sa forme (caractères, corps, italique, etc.), ainsi que diverses règles d’écriture en usage à l’imprimerie nationale (pour les abréviations ou les sigles par exemple). Ces règles permettent d’avoir une constante sur laquelle les lecteurs peuvent s’appuyer. Quand elles ne sont pas respectées, on peut s’y perdre. Le correcteur les connaît et peut éviter qu’un éventuel manquement à ces usages entrave la compréhension du contenu ou en gène la lecture.

« Le correcteur travaille selon les règles, avec objectivité… »

3. Il sait où trouver les réponses

Une question vous a posé problème pendant la rédaction de votre texte et vous n’avez pas pu trouver la solution ? C’était peut-être un mot, une formulation qui ne vous convenait pas ; un synonyme ou une expression introuvables, une règle pas assez claire. Vous avez mené des recherches mais plusieurs réponses vous étaient livrées sans que vous puissiez déterminer laquelle était la bonne… Le correcteur dispose d’une bibliothèque très fournie qu’il connaît bien et qui lui permet de mettre rapidement le doigt sur ce qu’il cherche. Sur l’appui de ses connaissances, il peut ainsi aller au fond des choses, croiser les sources et s’assurer qu’aucune confusion n’est possible.

4. Il ne connaît pas le texte

Non, il ne le connaît pas, et ça fait toute la différence. En effet, l’auteur du texte le connaît par cœur. Il a lu, relu, réécrit plusieurs fois certains passages. Plongé dans son travail, il en maîtrise le contenu et une infinité d’idées et d’informations envahissent son esprit. Le correcteur, lui, ne sait rien de toutes ces données. Il va en prendre connaissance tout le long de sa lecture, avec un œil neuf et plus objectif, de telle sorte que les erreurs existantes vont lui sauter aux yeux. Ce que l’auteur aurait pu voir en temps normal mais qui lui a échappé par la force de son implication, le correcteur ne le laissera pas passer.

5. Il peut être de bon conseil

Peut-être n’êtes-vous pas très satisfait d’un détail en particulier, ou peut-être n’avez-vous-même pas pensé à une autre option que celle que vous avez choisie. Toujours est-il que le correcteur le voit quand une phrase est bancale ou que quelque chose n’est pas assez clair. Sans forcément corriger à même le texte, il sera capable de faire des suggestions pour l’améliorer et se rapprocher au plus près de ce que vous aviez envisagé. Après tout, le correcteur a de l’expérience. Il sait quand quelque chose ne fonctionne pas et n’est jamais à court d’idée pour y remédier.

« En collaboration avec l’auteur, au service du texte… »

6. Il n'a aucun intérêt personnel

Qu’entend-on par là ? Eh bien tout simplement que, n’étant pas engagé émotionnellement dans votre texte, il pourra le corriger de la manière la plus objective possible. Les choix du correcteur ne seront jamais guidés par ses préférences. Il ne fera pas tel ou tel choix parce qu’il y tient personnellement, mais parce que c’est ce dont le texte a besoin. Il corrige selon les règles, se tient au service du sens et à celui de l’auteur. Vous pouvez donc être assurés que chacune de ses corrections ne sera pas due au hasard, mais qu’elle servira bien un but : celui de mettre votre texte en valeur et de faire passer votre message.

7. Il corrige incognito

Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, j’ai longtemps été réfractaire à la correction professionnelle. À l’époque, j’écrivais, et on me disait souvent la chose suivante : « Quand tu voudras être publiée, ne les laisse pas tout changer ! » Par conséquent, j’avais à l’idée qu’un correcteur, ça changeait tout au déroulement de l’histoire ! À présent que je suis « passée de l’autre côté » comme on dit, je sais qu’il n’en est rien. Le correcteur n’interviendra jamais s’il n’en est nul besoin et surtout pas dans la direction opposée à celle qu’a prise l’auteur du texte. Il corrigera selon les règles, selon le sens, fera quelques suggestions, mais ce sera toujours la plume de l’auteur, sa « patte », celle qui permet d’identifier son style.

En conclusion...

Faire appel à un correcteur professionnel, c’est se fier à une personne de confiance, qui a de solides connaissances de la langue et pousse toujours plus loin ses recherches… au service du texte et de l’auteur. C’est confier son travail à une personne objective, à l’écoute, fidèle à l’œuvre originale et qui sache rester dans l’ombre… pour mettre votre texte en lumière !

Sept raisons de faire appel à un relecteur-correcteur professionnel… S’il vous en vient d’autres, n’hésitez pas à m’en parler : laissez un commentaire. Et si ces raisons vous ont convaincu de franchir le pas, remplissez le formulaire de contact et demandez un devis. Je serais ravie de collaborer avec vous, chers auteurs/rédacteurs ! 😉

Cet article vous a plu ? Vous pouvez...

Le partager avec votre communauté

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Me laisser un commentaire pour m’en dire plus

Les commentaires

5
Rated 5 out of 5
Moyenne de 5 sur 5 (1 avis)
Excellent100%
Très bien0%
Moyen0%
Mauvais0%
Très mauvais0%

Il est toujours bon d'apprendre

Rated 5 out of 5
30 mars 2021

Super article, très enrichissant.

Régis

Réponse de Sophie

Merci, j’en suis ravie 😊

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

Correction

La mission du correcteur

Entre le devoir de valoriser le texte et celui de respecter le style de l’auteur, la tâche du correcteur n’est pas aisée. Quelles sont les limites de sa mission ?

Lire l'article